Pauline Colombine

5 septembre 2020

Quotidien

118891950_666355553972995_259484069276136203_n

Pauline en liberté lors du confinement

Pauline c’était la poule de ma voisine Colette.

Colette, c’est ma voisine de rez-de-jardin qui m’annonce le départ de Pauline.

Entre les 2, c’est 7 ans de sentiments, d’attachements.

Dans les chants du matin, Pauline avait son pré carré sans frontières.

Un espace de liberté, même pendant le confinement elle ajuste son bonheur.

Pauline dans la fugue, à travers champs, sur la route, coûte que coûte.

Pauline n’en fait qu’à sa crête. Cheviny à tue-tête.

Son quartier du Breuil, jusqu’au bout des pattes.

Plumage coloré, elle picorait tous les matins pour casser la graine.

Portion généreuse, comme une semeuse aux vents par son amie Colette.

Comme des enfants, des  copines à la cantine.

Pauline Colombine, l’esprit vif, une confidente malicieuse éveillée s’est éteinte.

Ce matin dans le regard de Colette, il y avait de la brume dans les yeux, le bec dans l’eau à fleur de peau.

Pauline à la plage, une histoire d’amour inattendue en cette fin d’été.

Un coup de foudre dans le temps.

P. M

 

, , , ,

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus