Cordonnier recherche repreneur

29 octobre 2019

Quotidien

photo 3 (7)

Cordonnier recherche désespérément la relève.

Hervé Sauvageot est cordonnier de métier, un expert en la matière, un artisan de la pompe, la pointure de la chaussure.

Avril 1990- mars 2019

C’est le 1er avril 1990 que notre génie chaussait sa cordonnerie sur la capitale des Ducs. 29 ans à la tête de son échoppe de quartier. Une cordonnerie à l’ancienne, au 4 rue Jules Mercier à Dijon, petite ruelle pleine de charme, un écrin des escarpins.

Hervé le cordonnier est à la pointe de son art, le roi de la bottine, du cuir et du patin

Hervé, c’est l’as des as qui transforme nos godillots cousus mains en souliers de satin.

L’homme aux semelles de vent est léger comme l’air, discret, entre-lacets. 

Hervé Sauvageot, une pointure de la chaussure.

Hervé Sauvageot cordonnier, une pointure de la chaussure recherche la relève dans la tradition.

Mais, car il y a un mais, l’apprenti a qui Hervé a donné toutes les coutures de l’aventure depuis 3 ans ne reprendra pas l’affaire, l’apprenti quitte la maison, tourne les talons. Une formation aux petits soins en vain.

Alors, Hervé Sauvageot le retraité pense au futur, s’éloigner de sa passion sur la pointe des pieds. Hervé recherche repreneur désespérément et cherche chaussure à son pied, trouver la relève pour perdurer le savoir-faire, la transmission du geste, le coeur à l’ouvrage.

La cordonnerie, une science manuelle aux pieds d’argile, fragile, des métiers d’antan sans usine.

 Mr Hervé Sauvageon a le veston toujours ajusté, tiré à 4 épingles, le regard bleu, les souliers cirés, la pointure de la chaussure, le reflet de l’âme, la meilleure façon de marcher, c’est de l’aider.

 Pascal Montégut

Cordonnerie Hervé Sauvageot, anciennement Mancini, au 4 rue Jules Mercier, 21000 Dijon

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus