Le vinyle, une affaire qui tourne

10 avril 2019

Quotidien

 P1010964

le vinyle continu de creuser son sillon

Le 13 avril c ‘est le Disquaire Day de la galette platine, un feuilleté de vinyle pour les disquaires indépendants.

Le microsillon de nos vies martiennes, celles d’avant et de maintenant.

Le saphir à la pointe de l’aiguille, un rond de plastic qui en tient une belle couche comme les figurines.

Une pochette surprise en guise de tableau, l’intérieur est un cadeau, un diamant.

Je mange les disques de mon passé et pourtant j’en ai jeté des galettes, ni fève ni couronne.

La courroie de transmission est à la mode, sortir un disque avec les 2 mains,

sans faire de trace sur sa face, attention à l’électrophone, je te donne.

La tête de lecture est en plein chapitre, on se replonge dans le même bain.

Amplifié par les haut-parleurs des réseaux, tu ressors ta Thorens des placards.

 Le monde selon Sharp et autres Philips tu écoutes en toute logique

les parfums musicaux de ta vie et ça scratch sur le plateau, c’est un art.

Face A, face B, on se retourne sur toi à toute vitesse, version analogique.

Noir vinyle platine tu abreuves nos sillons comme une gravure de nos campagnes, les rides autour des yeux.

Une cellule à ciel ouvert, un stroboscope lumineux.

P. M  Les diamants sont éternels.

 P1010965

 

 http://ciel-rouge.fr/

https://blackmarketdijon.com/

, ,

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

2 Réponses à “Le vinyle, une affaire qui tourne”

  1. BRUNO Dit :

    euh…DUAL au soleil?

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus