Frédéric Courdier, un écrivain qui se livre

9 novembre 2018

Quotidien

IMG_1553 (2)

Il y a des gens  qui parcourent leurs vies avec multiples trajectoires, «dirigeant» leur existence au gré des vibrations, des rencontres. Frédéric Courdier cumule les personnages, un globe-trotter de l’artistique . Un parcours d’art d’art avec la manière avec des études de lettres et de théâtre à Strasbourg. Le théâtre National de Strasbourg (TNS), l’antre des planches.

Frédéric Courdier, sa passion c’est l’écriture, les bons mots, les textes, la poésie. Le monde qui l’entoure c’est le «fruit» de sa raison, observateur de la romance avec passion, point à la ligne. Le jeu de sa vie c’est de raconter des histoires et ça fait 45 ans que ça dure.

Frédéric n’est pas à son coup d’essai, les nouvelles les recueils, les chapitres, les actes doux c’est son intrigue, sa «pomme» d’Adam, son relief à fleur de peau.

Marchand ambulant de fruits et légumes sur le marché de Chevigny et romancier. De la terre à la plume.

 Tous les parchemins mènent à la plume, même aux légumes, des ingrédients de qualité pour une belle recette, c’est du pareil au même, un trait-d’union à toutes les saisons.

En effet, Frédéric Courdier est commerçant ambulant sur le Marché dominical de l’Ogive de Chevigny-Saint-Sauveur, un fidèle du marché depuis le début de son ouverture (29 sept 2013) mais aussi un écrivain romancier, un destin sur les lignes de son front, comme un nouveau départ, avec son livre «Vendetta mon amour» , un roman contemporain, un palais intime qui brille d’écriture, une rêverie de son héritage au bout des pages (124).

Alors, du livre à la livre il n’y a qu’un fil c’est son profil, un écrivain qui se livre, ça pèse dans la balance de masse ou pas, une ponctuation alignée, une histoire sentimentale, un prix à payer parsemé de primeur. Une récolte tendre et fondante à croquer, le poids d’une plume à l’encre légère, le champ des possibles pour des grammes de papiers, un grain de liberté par-dessus le marché.

P. M

IMG_1546 (2)

Frédéric Courdier, de la terre à la plume, du livre à la livre.

  • Frédéric Courdier à retrouver tous les dimanches sur le marché de Chevigny-Saint-Sauveur, version fruits et légumes.
  • «Vendetta mon amour» dans toutes les bonnes librairies, un autre roman est en cours d’écriture.

https://www.amazon.fr/Vendetta-mon-amour-Fr%C3%A9d%C3%A9ric-COURDIER/dp/2376311187

index

,

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

2 Réponses à “Frédéric Courdier, un écrivain qui se livre”

  1. BRUNO Dit :

    il aurait du ecrire le scenario de la balance !!!!

    Répondre

  2. chevigny saint sauveur autrement Dit :

    C’est une question de mesure

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus