Mon oncle

12 décembre 2017

Quotidien

Mon oncle d’Amérique c’est Jean-Pierre Bisson, un acteur de second rôle, de premier plan et plus. Depuis le 12 décembre 1995, c’est un écran noir, un clap de fin sans retour. Sa dernière demeure, un hôtel à Beaune, l’hôtel de la Poste, chambre 21. Un jour, un destin.  À l’issue d’un dernier jeu de scène en Bourgogne, tu es parti. A la fin de ton cachet, un dernier verre pour la route, accoudé au bar, tu cherches ta maison, ta famille, tes conquêtes, tes femmes, tes enfants, il n’y a personne, si seul.

La solitude, ton angoisse favorite, et pourtant, toi le grand frère du théâtre, du cinéma, de la télé, tu en as foulé des plateaux télés, des décors, des comédiens, des « stars », des techniciens. Quel acteur, une incarnation brute, instinctive, tu ne jouais pas, tu étais. Ta force, ton charme, ton éloquence, une locomotive, à toute allure, à fond la caisse, comme tes belles bagnoles.

De rôle en rôle, de personnage en personnage, voilà ton bonheur, être en troupe, vital, surtout, ne pas finir seul ta journée. Ta vie, ton œuvre, une succession de belles folies, un volcan permanent qui peut éclater à tout moment.

« Un artiste libre, ingérable, mais un talent fou », c’est son agent Dominique Besnehard, Mr 10 %, qui le dit. Un parcours fulgurant, tu perces l’écran. Une belle fierté pour ton cercle. Notre rebelle est à l’aube de la reconnaissance, une renaissance, mais tu t’en fou, pas de gloire pour toi. L’amour te guidera, c’est ton seul salut. Ta vie est un roman, une pièce de théâtre inachevée.

Le bar de l’hôtel de la Poste fait foi, son grand miroir reflète encore ton visage. Tu siffles ton dernier verre, une dernière cartouche, le concierge lève la tête et murmure : « Bonne nuit Jean-Pierre ». Tu ne réponds pas. Tu files droit.  Monter dans ta chambre d’hôtel, ta maison de toute une vie, un refuge, un dernier souffle avant d’ouvrir la porte 21. Générique de fin, peau de chagrin. Le repos du guerrier.

P. M

http://www.cineartistes.com/fiche-Jean-Pierre+Bisson.html

 

 

14717632 802072977252715522 jean_pierre_bisson pascal1 quart_heure Mort un dimanche de pluie Le fils de Cardinaud La maison de Jeanne regle de l'homme rives S3961 290px-Jean-Pierre_Bisson_Cannes 11139450_10153299779912996_7670542491412969557_n association_de_malfaiteurs_1986_diaporama jpb lafont-5-39045 les_mois_d_avril_sont_meurtriers_1986_diaporama moitie_moitie_1988_diaporama montana blues

 

, , ,

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

3 Réponses à “Mon oncle”

  1. francois Bisson Dit :

    Merci.Tout simplement.

    Répondre

  2. gaunet bruno Dit :

    les mois de décembre aussi sont meurtriers
    très beau papier . Respect

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus