Les feuilles se ramassent à la peine

23 novembre 2017

Quotidien

IMG_0737 (2)

 

Dans «tes prés verts» tu ramasses les feuilles à la peine, par le «montant» de ton râteau, de ta pelle, de ton souffleur, tu ratisses large pour faire place nette des feuillages sur ton sol. Une note d’automne, un tempo, au rythme des saisons. Les feuilles mortes comme un corps étranger dans ton jardin, tu souffles même sur elles sur le bitume sur les trottoirs pour faire des tas, aspirant les ramures, les branchages pour ne pas laisser de trace dans la cité.

Alors pour garder un peu de senteur des sous-bois au fond de toi, cette fameuse odeur de terre écrasée aux feuilles mélangées, tu te donnes la peine de fouler les chemins pour retrouver ce que tu as ramassé.

P. M

IMG_0736

A la pelle, à la peine

IMG_0763

Souffle de là !

 

 

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

Inscrivez vous

Abonnez-vous à notre newsletter pour recevoir les mises à jour par e-mail.

Pas encore de commentaire.

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus