Stéphanie Chevalier, les chats dans la peau

9 novembre 2017

Quotidien

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Stéphanie Chevalier c’est une belle histoire de chats pour la journée du chat. Depuis une poignée d’année cette Chevignoise est présidente de l’association de défense Du Chat Libre Dijonnais. Cette dame aux chats est formidable, sa vie c’est les félins, sa famille, comme Léonor Fini, (Miroir des chats.) Comment vivre sans eux.

Stéphanie est fidèle à sa quête, protéger, aimer les chats des rues, ceux qui errent sans domicile fixe, afin d’éviter la prolifération des chats errants dans la commune de Chevigny et plus. Alors c’est du temps plein pour la dame aux chats. Capturer, stériliser, identifier les félins, permettant ainsi à nos amis des rues de devenir des chats libres au regard de la loi de 1999.

C’est une cause de toute beauté, un combat permanent pour l’équipe de l’association, qui doit parfois sortir les griffes pour être entendue. Les chats des rues identifiés, sont relâchés sur leur territoire ou peuvent être placé en famille d’accueil voire aussi adopté.

Stéphanie est à fleur de peau à fleur de chat pour les chats. Une femme libre, sans collier, une patte de fer dans un gant de velours. Sa mission est naturelle pour elle et ses fidèles adhérents, défendre les sans noms pour les ronrons, les aimer, les caresser et respecter les chats bottés.

Un dévouement, un amour pour nos compagnons de route qui impose le respect et le soutien. L’estime du chat c’est l’estime de soi, un reflet, un miroir de l’âme.

Stéphanie Chevalier dans la peau d’un chat ou les chats dans la peau.

Chaleureusement votre.

P. M

http://www.chatlibredijonnais.fr/l-association/

https://www.facebook.com/home.php#!/chatlibredijonnais/?fref=ts

 

, ,

À propos de chevigny saint sauveur autrement

Voir tous les articles de chevigny saint sauveur autrement

3 Réponses à “Stéphanie Chevalier, les chats dans la peau”

  1. BRUNO Dit :

    y a t-il des toits brûlants à Chevigny ?

    Répondre

  2. Marc Beaux Dit :

    Bonjour,
    Je suis le mari de Reine (la fromagère) et ai entendu parler que vous défendiez la cause des petits sangliers à Chevigny.
    Je suis chasseur et je ne suis pas d’accord que l’on tue ces petites bêtes
    J’ai 51 permis de chasse, depuis l’age de 16 ans, fils d’agriculteur, j’aime la nature, et la respecte.
    Ces petits sangliers sont « perdus » car ils n’ont plus leur mère, pour les diriger, les guider.
    Les services de l’office nationale de la chasse ont le matériel nécessaire,(cages) pour les attraper et les relâcher plus loin.
    Ils ont en repris dans l’Auxois, ces dernières années, lors du déclenchement de la tuberculose bovine. Pour prélèvement sanguin et relachage.
    Là ce ne sont pas des chasseurs qui vont intervenir, mais des Lieutenants de louveterie, envoyés par le préfet, pour exterminer.
    Mon tel 0380461771. Cordialement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus